fleuve St-Laurent, croisières Lac Memprémagog en voilier...bonne idée Une croisière avec Le Groupe Dufour Visitez le pont couvert en outaouaie
       Activités       Forfaits
<< Retour | Québec > Québec > Vieux-Québec       >>>     Infos   Infos          

Ce quartier correspond, avec le Vieux-Québec–Basse-Ville, à la partie la plus ancienne de Québec.

Choisi en 1620 par Champlain pour installer le fort Saint-Louis, il revêt dès le début de la colonie un caractère militaire et administratif : les hauteurs stratégiques du Cap Diamant ont déterminé sa vocation.

Alors que la Basse-Ville se peuple de commerçants et d'artisans, la Haute-Ville est habitée par les militaires, les fonctionnaires et les membres du clergé.
 Au début du XVIIIe siècle s'amorce le lotissement des vastes terrains concédés aux communautés religieuses pour répondre à la croissance démographique. Une certaine activité commerciale s'installe alors dans la Haute-Ville.

Sa vocation défensive nécessite par ailleurs la construction d'une enceinte fortifiée : travaux d'envergure qui s'échelonneront sur plusieurs années. Commencés à la fin du XVIIe siècle, sous le Régime français, ils se poursuivent jusqu'en 1832, année où les Britanniques terminent la construction de la citadelle.
 

La forte présence militaire dans ce quartier a longtemps limité son expansion. Aussi, à la fin du XIXe siècle, plusieurs ont-ils voulu démolir les fortifications, les jugeant inutiles et entravant même le développement urbain.

Le gouverveur Dufferin réussira à préserver le caractère de la ville fortifiée, tout en adaptant l'espace aux besoins d'une ville moderne.
 Après avoir subi une certaine dégradation au cours des années 1950, le quartier connaît depuis les années 1970 un nouvel élan. Remparts, citadelle, maisons d'un autre siècle, places et lieux historiques... riche est le patrimoine du Vieux-Québec–Haute-Ville.

L'héritage des générations précédentes et la beauté des lieux en font un endroit unique. Il fait partie de l'arrondissement historique et les trésors qu'il recèle lui ont valu la reconnaissance de l'UNESCO, en 1985.
 La plupart des bâtiments du quartier datent du XIXe siècle. La construction de certains remonte même aux XVIIe et XVIIIe siècles. L'endroit compte plusieurs rues commerciales, dont les rues Saint-Jean, Sainte-Anne et De Buade.

L'administration publique et les institutions occupent encore une place de choix au cœur de la ville. Des édifices en témoignent : l'hôtel de ville, l'édifice Price, le Séminaire de Québec, le Couvent des Ursulines, le monastère des Augustines, l'hôpital de l'Hôtel-Dieu. Comme le Vieux-Québec figure parmi les destinations touristiques les plus recherchées, s'y trouvent aussi plusieurs lieux d'hébergement, dont le célèbre Château Frontenac.
 


De nombreux parcs bien aménagés sillonnent également le territoire. Parmi eux, les parcs de l'Esplanade, de l'Artillerie, des Gouverneurs, le parc Montmorency et les jardins de l'Hôtel-de-Ville. Les promeneurs et les promeneuses peuvent aussi profiter de la place D'Youville et de la terrasse Dufferin, qui offre une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent.


Carte de la province